LE FESTIVAL

Le festival de Bangor a pour spécificité de présenter au public des programmes de concerts et spectacles réunis selon une thématique choisie : « le Wanderer romantique ou contemporain », édition 2017 « Egéries et femmes créatrices » en 2018 et « S’en aller » en 2019. Les concerts mettent en relation musique, littérature et image. Le  thème littéraire ou sociétale circule  à travers différentes styles de musique. Un fil rouge est ainsi créé entre les concerts. Les programmes sont conçus pour une équipe d’artistes instrumentistes ou chanteurs ayant l’habitude de travailler ensemble et préparant chaque année une nouvelle édition musicale. Le festival a pour épicentre la commune de Bangor mais se produit aussi dans les autres commune de l’ile, notamment à Sauzon ou Locmaria. Selon les statuts de l’Association « Belle ile en musique Festival de Bangor » une part de l’activité du festival est toujours réservée à l’interprétation d’œuvres de compositeurs venus à Belle-ile  au début du vingtième siècle. 

 

Cette année le Festival a pour titre «S’en aller ». Un mouvement volontaire qui nous concerne tous sociologiquement dans une époque de migrations mais aussi en tant qu’individus. Les thèmes abordés seront liés au départ, à ce qu’il implique de résolution d’énergie, de détermination, à l’exil aussi à ses difficultés d’insertion, d’identité, de sentiment d’éloignement mais aussi aux rencontres de la solidarité, à la découverte, à l’ouverture, à la vie.  

Citons ici un vers de René Char dans son poème de moment en moment : « nous sommes venus jusqu’ici car là où nous étions ce n’était plus possible, une fois de plus il a fallu partir et ce chemin qui ressemblait à un long squelette, nous a conduits à un pays qui n’avait que son souffle pour escalader l’avenir ». 

 

« S’en aller » succède à l’édition 2018, « Egéries et femmes créatrices » et au « Wanderer romantique ou contemporain », édition 2017.

 

Traditionnellement chaque édition comporte un concert  baroque où l’œuvre de JS Bach est à l’honneur. Blandine Jeannest, directrice artistique du festival  depuis 2005, rend ainsi hommage à son fondateur Michel Laléouse, interprète privilégié de l’œuvre de Bach. 

 

Le Festival entame en cette année 2019 sa 28ème édition. 

 

Blandine Jeannest, directrice artistique, 2019.

© 2019 by FRANCOIS SCHNEIDER. Proudly created with Wix.com